Ah ! ce n'est pas seulement envers les poètes et leurs beaux "sentiments lyriques" que ce ressuscité se sent l'envie d'exciter sa malice : qui sait quel genre de victime il choisira, quel monstre de sujet parodique l'excitera sous peu? "Incipit tragoedia" - est-il écrit à la fin de ce livre d'une inquiétante désinvolture : qu'on y prenne garde ! Quelque chose d'essentiellement sinistre et méchant se prépare : Incipit parodia, cela ne fait aucun doute...

 


Nietzsche, Le gai savoir, trad. Klossowski.